RwandaSoir

Une voie/voix pour les sans-voix/voie

  • DONNEZ VOTRE AVIS!

    PAUL KAGAME SERA-T-IL RECONDUIT?
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 29 autres abonnés

  • KokelikooooOOOO000O!

    Singombwa ko unkunda.Nyubahira ko tudasa!

Archive for juillet 2008

La toiture de la basilique scindée en deux

Posted by kayihura sur 18,juillet, 2008

Par Eric Kayihura

Dans Socété

Selon le clergé, c’était dans la nuit de samedi  13 juillet, à 3 heures du matin .Les prêtres ont entendu un bruit bizarre et ont accouru.

La toiture de la basilique mineure de Kabgayi venait d’être cassée en deux. Depuis cette date, les portes de la basilique sont fermées. Les chrétiens qui sont venus très tôt le matin pour la messe habituelle du dimanche ont été obligés de  suivre la messe au stade du petit séminaire d’à côté tandis que  les célébrations eucharistiques quotidiennes se déroulent dans l’ancienne chapelle Saint Kizito non loin de la basilique.

Ce phénomène n’a pas empêché des tergiversations de la part de ceux qui croient aux miracles et qui veulent attribuer cette démolition aux péchés des Kabgayiens.

Vers les années 1977, une forte pluie mêlée de grêles avait sérieusement ravagé les récoltes de la population de Kabgayi et de ses environs, et avait été attribuée à une   malédiction attirée  par quelques individus qui avaient endommagé le statut de la Vierge Marie érigée jusqu’aujourd’hui à Gahogo , baptisé aussi FATIMA et situé a quelque deux km de la Basilique.

Dans tous les cas, ce qui s’est passé fait penser à la vieillesse du bâtiment même s’il n’est pas plus vieux que celui de Save, Zaza, RWAZA, Nyundo ou encore Mibilizi.

 Dans le cœur de certains chrétiens de Kabgayi, ce phénomène a rappelé la passion de Jésus où les évangélistes racontent qu’après que Jésus eu  prononcé ces mots: « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis« ,  il y a eu des ténèbres sur toute la terre, de la sixième heure jusqu’à la neuvième heure.

A ce moment-là, dit l’évangile, le soleil s’est ensuite obscurci, et le voile du temple s’est déchiré par le milieu.Unpeu comme la toiture,non? 

Alors Jésus s’est écrié d’une voix forte: « Père, je remets mon esprit entre tes mains ». Et, en disant ces paroles, il expira.

La Cathédrale de Kabgayi, dédiée à l’Immaculée Conception, a été  élevée au rang de Basilique Mineure le 22 octobre 1992  par la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements.

 

 

Posted in Societe | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ancienne cour royale renaît de ses cendres

Posted by kayihura sur 16,juillet, 2008

Par Eric Kayihura

Dans Divers

 

C’est, Sur la colline de Mwima et Mushirarungu à Nyanza que reposent le roi Mutara III Charles Léon Pierre Rudahigwa (Avant-dernier monarque rwandais) et la reine Rosalie Gicanda, son épouse.

Ici aussi se trouve la concession-Urukari reconstruite selon le modèle royal traditionnel à coté de l’ancien palais royal qui date des années 1930.Le palais vient d’être aménagé en musée d’histoire du Rwanda ancien. Petit à petit, les responsables recouvrent les objets qui servaient de meubles du roi tels que tables, chaises, fauteuils, lits, décorations etc. et les remettent sur place.

De l’autre coté, à Rwesero, une colline avoisinante, l’on y peut voir également la seconde résidence du roi. On raconte que Rudahigwa devait l’inaugurer pour y résider lorsque survint sa mort inopinée en juillet 1959.Ce second palais est en train d’être réaménagé également en musée des arts devant abriter des œuvres d’art contemporain témoignant l’originalité de la création rwandaise qui s’inspire de l’histoire et de la culture du pays.

Les deux musées se trouvent  à 2 km du centre-ville de Nyanza.

Les anciens régimes avaient commencé à faire oublier l’histoire de Nyanza en changeant le nom de la localité (ainsi Nyanza était devenu Nyabisindu) et toute personne qui parlait des points positifs de Nyanza était taxée d’avoir une idéologie monarchiste

Posted in Divers | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les drapeaux bleu-blancs en berne à Kigali

Posted by kayihura sur 14,juillet, 2008

Publié par

Publie par

Eric Kayihura

 Dans Sport

 

Les fans de la formation de Rayon Sport et la population rwandaise sont frappés par un grand silence depuis dimanche 13 juillet 2008.Les autorités de Rayon sport eux-mêmes ne veulent pas décrocher leur téléphone suite à un cuisant échec infligé à  leur équipe à Morogoro en Tanzanie par la formation ugandaise de l’Office des Recettes(Uganda Revenue Authoroty).

 

C’était lors du premier match du tournoi dénommé CECAFA des clubs des pays de l’Afrique centrale et de l’est, surnommé Kagame- Cup.

Le Rwanda y est représenté par deux équipes à savoir APR FC ,tenant du titre, et Rayon Sport.

Le journaliste de Radio-Rwanda , Jean-Lambert Gatare , qui a accompagné les deux équipes, annonce quant  à lui, qu’il est très tôt d’affirmer celui qui va remporter la coupe ; même si Rayon Sport a été battue sur un score sans précédent de 4-1 tandis que le match d’APR FC contre Yanga de Tanzanie  s’est soldé sur un score de parité de 2 buts à 2. Il ajoute que les Rwandais qui ont accompagné les deux équipes  n’ont pas été étonnés du score de Morogoro :

 « On le pressentait. Rayon sport a connu d’abord des problèmes de  voyage et les joueurs étaient fatigués par le match amical de la veille. Puis ils ont été mal accueillis à l’aéroport, et comme si cela ne suffisait pas ils sont allés à Morogoro en empruntant la voie routière ; il ne restait qu’à souhaiter à Rayon Sport  d’encaisser peu de buts, »a-t-il expliqué.

 

« Perdre, c’est normal. Mais encaisser 4 buts n’est pas le style de Rayon sport« ,s’indignent les fans de Rayon sport « Gikundiro » restés à Kigali.

L’un d’eux suggère de mettre tous les problèmes sur le tapis et donner au « professeur »  Raoul Shungu (ancien-nouvel entraîneur) le feu vert pour avoir plus d’autorité sur les joueurs, dès le retour de l’équipe.

 

« On a besoin d’une réforme et du comité et de l’équipe. Le foot doit sortir de la tergiversation », élève la voie un autre kigalois.

« Rayon sport à besoin d’un peu de sérieux comme le ministre des sports l’a exhorté à  l’équipe nationale« , clame un troisième.

« Nous sommes très attristés et nous en avons marre de l’incapacité du comite de notre équipe. Et nous sommes las de la conduite de Bokota. Laissez-le partir« . Crient les autres.

 

Rayon Sport reste    première au pays  en matière de supporters et elle occupe  pour le moment la troisième place au championnat national , loin derrière Atraco FC et APR FC. Elle a occupé la troisième place lors de la coupe de la paix du 4 juillet 2008.

 

Posted in Sport | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Sauvée par le sel versé dans son poison

Posted by kayihura sur 11,juillet, 2008

Publié

par Eric Kayihura

 Dans  Insolite 

 

Une jeune fille soupçonne sa voisine d’être rivale de sa mère, la semaine passée à Cyeza dans le district de Muhanga en province du sud. Elle décide de se faire justice. Elle guette l’amante présumée de son père et la tabasse à mort. Les autorités locales et les voisins accourent. Ils décident de réconcilier les deux antagonistes en proposant à la jeune fille de verser à la victime une amande de 10.000 francs rwandais. La jeune fille accepte et verse la moitié. Elle attend que son père arrive pour verser la seconde moitié. Le père arrive. Celui-ci apprend avec surprise le déroulement du conflit. Il s’en prend à sa fille et commence à la frapper en lui disant qu’elle ne devait pas être jalouse. La jeune fille s’enfuit. Elle s’enferme dans une chambre et prépare un pesticide pour se suicider. Pour alléger l’amertume du « tioda »(pesticide très connu au Rwanda et utilisé surtout dans les champs de tomates), elle ajoute du sel dans sa nouvelle recette. Elle avale le tout. Les voisins, entendent des remue- ménages et accourent .Ils tentent de sauver la jeune fille agonisante en la transportant à l’hôpital. Les gardes-malades affirment que sa santé s’améliore pour le moment. Ils sont convaincus que c’est à cause du sel. Le suicide n’est pas fréquent au Rwanda, mais plusieurs violences domestiques liées à la jalousie sont monnaie-courante

Posted in insolite | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le HCP enfin légalisé

Posted by kayihura sur 8,juillet, 2008

Publié par Eric KAYIHURA

Dans  Droits humains

Les parlementaires rwandais ont voté, lundi ,la loi régissant les attributions et le fonctionnement du Haut Conseil de la Presse au Rwanda(HCP).La loi définit le HCP comme un organe autonome de régulation chargé de protéger et promouvoir les activités des médias et les journalistes.

Le HCP a aussi comme devoir d’assurer à la population rwandaise le droit à l’information.

Il soumet au ministre ayant l’information dans ses attributions un plan d’action dans un délai ne dépassant pas le 30 septembre de chaque année et le rapport d’activités réalisées avant le 31 mars de chaque année avec des copies pour information au Président de la République,au parlement,à la cour suprême et au premier ministre.

Posted in Divers, Droits humains | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Et ces procès qui se déroulent à l’absence des victimes ?

Posted by kayihura sur 7,juillet, 2008

 

Publié par

 Eric Kayihura Bushishi

 Dans Justice

 

Au moment où la population rwandaise dénonce le fait d’avoir détaché le Tribunal Pénal International pour le Rwanda(TPIR) des bénéficiaires, certains procès au Rwanda se déroulent encore à l’insu des victimes.

 

L’affaire Musonera  suscite plus de questions que de réponses

 

Monsieur Joseph Musonera a été appréhendé par le tribunal-gacaca de Nyarugenge pour avoir voulu se rendre au Burundi  ( fuir le pays ) et avoir été complice dans la mort d’une femme à  Biryogo dans la ville de Kigali. Le tribunal –Gacaca de Biryogo a été saisi de l’affaire et a voulu prendre le cas en mains.

Le tribunal-gacaca de Nyarugenge a reformulé les accusations : Joseph est alors accusé des pillages et de complicité dans le génocide du grand hôpital de Kigali(CHK) .Sa dame qui avait été appréhendée pour avoir terrorisé un témoin, écope d’une peine de six mois alors que le témoin venait de nier l’effet. La population de Biryogo impute ces irrégularités au fait que les procès se sont déroulé  au  tribunal-gacaca de Nyarugenge alors qu’à  on maitrisait mieux la situation.

 

A la fin du procès , force a été de constater que Joseph Musonera a été reconnu coupable sur base des déclarations d’un autre accusé qui l’avait cité (par mégarde a-t-il déclaré aux juges ) comme ayant été un jour à l’hôpital CHK au moment du  génocide.

 Même si personne n’a montré ce que Joseph Musonera a fait  là-bas ce jour –là, (Passer au CHK ne constitue pas en soi un crime), Musonera nie y avoir mis ses pieds au cours du génocide et personne ne dit le contraire.

De plus, le juge a fait état de sa connaissance des actes accusés à Joseph Musonera, sans qu’il démontre qui l’accuse. Ainsi la détermination de la culpabilité ne s’est pas fondée sur les faits mais sur l’opinion du juge qui a commencé le procès en demandant à l’accusé de démontrer lui-même qu’il n’avait pas pillé alors qu’il apparait riche. Aucune victime , aucun rescapé ,aucune information sur le comportement de Joseph Musonera pendant le génocide, n’ont été révélés.

Enfin, le public a été frappé par le fait que le juge, en prononçant la sentence, s’est basé sur ce qui n’a pas été dit durant le procès. En effet, personne n’a témoigne en déclarant avoir vu Joseph Musonera et sa femme commettre les forfaits dont ils étaient accusés à savoir le pillage et la complicité dans le génocide .

 Un Tribunal de Huye, juge l’affaire de Kamonyi.

 Dans la cellule administrative de Cyambwe, à Musambira dans le district de Kamonyi, une vieille du nom d’Adèle Nyirantahobava entend par ouï-dire  que sa foret va être mise aux enchères.

Surprise, elle tente d’arrêter l’exécution, mais en vain. Elle reçoit les explications comme quoi  son fils Minani Furaha a offert cette parcelle à son ami Sosthène Musafiri qui l’a ensuite hypothéquée à la banque populaire de Musambira.

Elle apprend également qu’un procès s’est déroulé à Huye à l’absence de son fils et de Sosthène Musafiri qui était accusé d’insolvabilité.

La population qui connait les deux voisins annoncent qu’elle ne comprend pas ce qui se passe ni pourquoi la banque populaire de Musambira a préféré saisir le tribunal de Huye.

Huye est à plus de 80 km  de l’objet du litige.

Eric Kayihura Bushishi, Rwanda

 

 

Posted in justice | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rwanda:Elections des conciliateurs traditionnels-Abunzi

Posted by kayihura sur 6,juillet, 2008

Publié par

Eric Kayihura

Dans Justice

 

La population rwandaise s’est rendue aux urnes ce samedi, pour elir les nouveaux  conciliateurs traditionnels locaux.Ces comites sont composes au niveau le plus bas de l’administration rwandaise ,de 15 personnes dont 12 membres permannents et 3 suppleants.

Le scrutin s’est deroule sans incident selon les observateurs.

Depuis la reforme judiciaire recente,aucun cas de litige ne peut etre recu au tribunal de premiere instance avant d’avoir ete examine par le dit comite communement appele abunzi.

Posted in Divers, Droits humains, Femmes, Jeunesse, justice, Publie par Eric Kayihura | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Hello world!

Posted by kayihura sur 6,juillet, 2008

Welcome to WordPress.com. This is your first post. Edit or delete it and start blogging!

Posted in Uncategorized | 1 Comment »