RwandaSoir

Une voie/voix pour les sans-voix/voie

  • DONNEZ VOTRE AVIS!

    PAUL KAGAME SERA-T-IL RECONDUIT?
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 29 autres abonnés

  • KokelikooooOOOO000O!

    Singombwa ko unkunda.Nyubahira ko tudasa!

Posts Tagged ‘Assassinat’

Assassinat d’un rédacteur d’Umuvugizi à Kigali

Posted by kayihura sur 25,juin, 2010

Les nouvelles qui circulent à Kigali annoncent que Jean Léonard Rugambage, rédacteur du journal suspendu Umuvugizi a été assassiné par balles dans la nuit de jeudi à vendredi devant chez lui.

 Jean Leonard Rugambage alias Sheriff était connu pour sa liberté d’expression parmi ses confrères et ses camarades de classe à l’université catholique de Kabgayi. Cet attentat suscite de nombreuses spéculations dans le domaine politique et journalistique rwandais

Posted in justice | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Celui qui a empoisonné les génocidaires rwandais ne s’est pas lavé les mains

Posted by kayihura sur 13,décembre, 2008

Ce proverbe rwandais est formulé lorsque l’on voit qu’une mauvaise habitude persévère malgré des campagnes de sensibilisation. Presque tous les rwandais sont sans ignorer les mille manières dont les anciens génocidaires usaient pour torturer leurs victimes.

L’incident macabre semblable s’est passé à un kilomètre d’une station de police et à près de 100 mètres du bureau du secteur administratif de Gitega dans le district de Nyarugenge, au début de la semaine dernière.

Selon les sources concordantes, un passant a été témoin d’une scène macabre dans laquelle plus de cinq personnes essayaient d’enfoncer un individu dans le trou d’une fosse de toilette. Un peu comme le faisaient certains miliciens au cours du génocide des Tutsi en 1994.

Le passant court appeler la police qui ne tarde pas à faire irruption. Les bourreaux prennent fuite. La police s’approche. Le pouls de la victime   bat toujours. Tête dans le trou, jambes pendantes en haut, du sang coulant de partout, il est visible que les bourreaux tentaient de l’enfoncer vivant mais que les épaules avaient été plus larges que le trou, empêchant ainsi tout le corps de se noyer dans la fange.

La victime est transportée à  l’hôpital. Il porte des blessures partout, mais surtout sur les deux mâchoires et aux épaules. Du sang coule encore par les narines. Les voisins craignent que les bourreaux aient d’abord frappé l’individu avant de le mutiler et le torturer. Ils annoncent également que deux d’entre eux sont déjà appréhendés par la police. Les autres auraient pris  fuite.

D’autres sources affirment que la femme de la victime avait été récemment frappée à mort par les mêmes délinquants qui sont très connus dans cette localité située en face des bureaux du Conseil National de la Jeunesse, où la tension et la criminalité montent ces derniers temps. Les habitants affirment que Gitega presque tout entier est ravagé par des tensions de criminalité dues à l’alcoolisme et à la drogue.

 

 

Posted in justice | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »