RwandaSoir

Une voie/voix pour les sans-voix/voie

  • DONNEZ VOTRE AVIS!

    PAUL KAGAME SERA-T-IL RECONDUIT?
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 29 autres abonnés

  • KokelikooooOOOO000O!

    Singombwa ko unkunda.Nyubahira ko tudasa!

Posts Tagged ‘Corruption’

Trois ans de prison ferme contre un Espagnol,deux contre un ex-parlementaire

Posted by kayihura sur 12,août, 2009

Le tribunal de base de Kicukiro dans la ville de Kigali vient de prononcer la peine de deux ans d’emprisonnment ce mardi contre l’ex-parlementaire rwandais, prof. Munyanganizi pour trafic d’influence  Bikoro se trouve dans le même box que Mr. Luis Duines Herrera, un Espagnol en prison à Kigali depuis la fin du mois de mars et qui vient d’écoper de  trois ans de prison ferme pour détournement et corruption.Il devra aussi payer toutes les taxes et impots multipliés par cinq. L’expatrié travaillait pour la société Espina Obras Hidraulicas qui traite l’eau de la rivière Nyabarongo pour alimenter la ville de Kigali. L’Espagnol est accusé d’avoir fait entrer au Rwanda « d’une façon frauduleuse » des carreaux pavés destinés à la construction d’un immeuble appartenant à Munyanganizi Bikoro, alors secrétaire d’état chargé de l’eau .Herrera avait plaidé coupable et demandé pardon à la justice rwandaise et au gouvernement rwandais. Son autre coaccusé, le Rwandais Jean Bosco Bavakure et ex-employé du Programme National d’Alimentation et d’Assainissement en milieu rural,et  qui plaidait non coupable  a reçu également deux ans d prisons fermes.

Posted in Droits humains | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le nom de Mutsindashyaka cité dans une affaire de détournement

Posted by kayihura sur 25,juillet, 2009

Lors de la descente du chef de l'Etat

Lors de la descente du chef de l'Etat

Le nom de Théoneste Mutsindashyaka a été cité dans l’affaire de détournement de l’argent destiné à la construction du bureau de la province de l’Est à Rwamagana.Cette affaire avait fait écrouer son ancien secrétaire exécutif Charles Gasana ainsi que l’homme d’affaire et ancien député, Mugarura.

Selon les témoignages,  Mutsindashyaka aurait été complice dans le double payement pour lequel les deux premiers coaccusés sont emprisonnés. Lorsque Mugarura a tenté de soudoyer le juge, celui-ci a appelé la police qui a vite interpellé l’intermédiaire avec une bagatelle de sept millions de francs rwandais, selon les radios !

Dans le même cadre, le maire du district de Bugesera et ancien journaliste de Radio Muhabura et Radio Rwanda, Gaspard Musonera ainsi que son vice maire chargé des affaires sociales viennent de démissionner.

Ils sont cités dans la lenteur de la construction des écoles pendant que certains élèves étudient encore sous les arbres.

Après la protestation des résultats  accordés par l’ONG internationale de lutte contre la corruption « Transparency International », le gouvernement rwandais veut à tout pris décrocher un bulletin sans rouge dans la proclamation de 2009.

Pour y arriver, toutes les instances ont adopté un mot d’ordre de tolérance zéro à toute tentative de corruption.

Mais hélas l’office de l’ombudsman vient de révéler que les  instances les plus corrompues du système sont la police, le parquet, la justice et les services douaniers.

Le rapport de l’ombudsman présenté récemment au parlement ne fait pas unanimité. Les instances citées  dénoncent un manque de scientificité et l’ombudsman Tito Rutaremara de rétorquer :

« C’est un rapport fait d’une façon scientifique. S’ils ont un rapport mieux (sic) qu’ils le montrent ! » a martelé deux fois l’ombudsman rwandais, pris par plus d’un, pour un des sages du pays.

Certaines personnes affirment que la lutte contre la corruption au Rwanda est peine perdue, tant qu’on n’allège pas la bureaucratie, les exigences pour obtenir certains services, la lenteur du système judiciaire, le pouvoir de la police et des jeunes de la défense locale ainsi que  trop de peines prévues pour les fautifs.

« En effet, affirment-ils, comment  peut-on  résister à la corruption alors qu’un différend avec le voisin  attendra la descente du président de la république pour être résolu ? De plus, pour changer la peinture de sa maison on exige des tas de papiers  signés par quatre instances hiérarchiques. Comme cela ne suffit pas, un procès peut  attendre plus d’un an alors que le présumé est  en prison,sans oublier qu’un chauffeur qui touche moins de 100.000FRWS (200 US$) paye une amende de 150.000FRW (250 US$) pour avoir garé sa voiture sur l’accotement des piétons, faute constatée par quelqu’un qui n’a pas de ticket modérateur pour envoyer sa fille au dispensaire  alors que ses supérieurs érigent des gratte-ciels dans la capitale ! »

Posted in Droits humains | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ouverture et clôture de l’affaire Munyanganizi Bikoro.

Posted by kayihura sur 23,juillet, 2009

Bikoro Munyanganizi

Bikoro Munyanganizi

L’ex-parlementaire rwandais, prof. Munyanganizi Bikoro a comparu ce mardi devant un tribunal  de base. Il a été signifié de ses accusations de fraude, corruption, et trafic d’influence, ce qu’il rejette de fonds en comble.

L’officier du ministère public a recuis cinq ans de prison ferme tandis que son avocat réclame le sursis. Le verdict est attendu le mardi 11 août 2009.

Prof. Munyanganizi Bikoro se trouve dans  le même box que Mr. Luis Duines Herrera, un Espagnol  en prison à Kigali depuis la fin du mois de mars. L’expatrié travaillait pour la société Espina Obras Hidraulicas qui traite l’eau de la rivière Nyabarongo pour alimenter la ville de Kigali.

L’Espagnol est accusé  d’avoir  fait entrer au Rwanda « d’une façon frauduleuse » des carreaux pavés destinés à la construction d’un immeuble appartenant à  Munyanganizi Bikoro, alors secrétaire d’état chargé de l’eau.

Herrera avait plaidé coupable et demandé pardon à la justice rwandaise et au gouvernement rwandais. Son autre coaccusé, le Rwandais Jean Bosco Bavakure et ex-employé du Programme National d’Alimentation et d’Assainissement en milieu rural, plaidait non coupable.

L’arrestation de Prof. Munyanganizi Bikoro se trouve dans une vague d’autres arrestations observées ces derniers temps, dans le cadre de l’effort du pays d’être un jour un enfant chéri du Watch-dog international de lutte contre la corruption, Transparency International.

Posted in Droits humains | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un Espagnol toujours en garde à vue à Kigali.Le parlementaire Munyanganizi est soupçonné de complicité.

Posted by kayihura sur 21,avril, 2009

 

 

Prof.Munyanganizi Bikoro

Prof.Munyanganizi Bikoro

 

 

Un parlementaire rwandais, l’honorable professeur Munyanganizi Bikoro se voit dépouillé de son immunité  pour être poursuivi par le parquet général dans une affaire de fraude.

 

Selon le porte-parole de la police John Uwamungu, l’Espagnol est accusé  d’avoir  fait entrer au Rwanda « d’une façon frauduleuse » des carreaux pavés d’une valeur de 10.000 euros (plus de 6.000.000 frws)

D’autres sources ajoutent que certains carreaux pavés  introduits frauduleusement, seraient destinés à la construction d’un immeuble appartenant à  Munyanganizi Bikoro, alors secrétaire d’état chargé de l’eau au Rwanda.

L’Espagnol  plaide coupable et demande pardon à la justice rwandaise et au gouvernement rwandais. Son coaccusé, le Rwandais Jean Bosco Bavakure et ex-employé du Programme National d’Alimentation et d’Assainissement en milieu rural, plaide non coupable.

L’expatrié travaillait pour la société Espina Obras Hidraulicas qui traite l’eau de la rivière Nyabarongo pour alimenter la ville de Kigali.

 

Prof. Munyanganizi Bikoro est soupçonné  d’avoir été complice dans  l’affaire Luis Duines Herrera, un Espagnol en garde à vue à Kigali depuis la fin du mois de mars.

Posted in justice | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

45% des anciens résidents de Kiyovu non satisfaits par la compensation

Posted by kayihura sur 7,août, 2008

Publié par Eric Kayihura

Dans Droits Humains

 

45% des gens qui vivaient dans le quartier connu sous le nom de Kiyovu dans la ville de Kigali affirment qu’ils n’ont pas été satisfaits des frais alloués à l’expropriation de leurs anciennes maisons d’habitation, annonce une association sans but lucratif pour la lutte contre la corruption basée à Kigali.

La ville de Kigali a récemment opéré une démolition totale d’une partie de ce quartier, au gré de ses habitants. Le Maire de la ville , Dr. Aisa Kirabo Kacyira annonce que toutes ces personnes avaient bénéficié d’un préavis nécessaire et de compensations adéquates.

 Les chiffres collectés par cette association des droits humains estiment que seuls 55% de cette population se sont dit satisfaits.

Posted in Droits humains | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »