RwandaSoir

Une voie/voix pour les sans-voix/voie

  • DONNEZ VOTRE AVIS!

    PAUL KAGAME SERA-T-IL RECONDUIT?
  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 29 autres abonnés

  • KokelikooooOOOO000O!

    Singombwa ko unkunda.Nyubahira ko tudasa!

Posts Tagged ‘Kivu’

L’exploitation du gaz méthane:Bonne aventure ou risque du nouveau Tchernobyl?

Posted by kayihura sur 3,septembre, 2009

Le 24 juin 2009, le premier ministre rwandais Bernard Makuza, l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Rwanda, le secrétaire d’état  au ministère des infrastructures, de l’énergie et de l’eau ainsi que le représentant de Contour Global ont posé la première pierre au bord du lac Kivu (Ouest du Rwanda) où  un projet d’extradition de 100 mégawatts de gaz méthane est déjà démarré.Les vues divergent d’ores et deja.

Bonne aventure ou nouveau Tchernobyl?

Bonne aventure ou nouveau Tchernobyl?

 

Les chercheurs expliquent que plus de 55 milliards de mètres cubes gisent dans ce lac pour produire de l’énergie électrique, du combustible et des engrais.

Le projet pilote a déjà produit 2 MW et a prouvé au monde entier que l’extradition du gaz méthane du lac Kivu était  possible.

Selon certaines sources politiques l’inexploitation du gaz méthane du lac Kivu était à dessein.

Depuis mars 2009, après de longues négociations, une société américaine du nom de Contour Global a accepté d’extraire un total de 100 MW avant la fin de 2012.Les représentants de cette société affirment que d’ici fin 2010, elle aura déjà produit 25 MW.

Les journalistes ont voulu savoir si l’état rwandais a su prévenir les incidents qui pourraient accompagner cette action :

 « Avant le début du projet, tout a été débattu par de grands chercheurs internationaux. Nous espérons que les dégâts seront minimes et les mesures d’accompagnements ont été prévues »a martelé le secrétaire d’état chargé de l’énergie, Ir. Albert Butare.

Cependant ces risques ainsi que les mesures de préventions ne sont pas expliquées à la population.

Lorsqu’on arrive à Rubavu, au nord du lac Kivu, certaines sources vous montrent des maisons désertées par leurs propriétaires, craignant la présence du gaz dans leurs chambres.

« Nous avons appris à détecter la présence du gaz à l’intérieur de la maison ! Et n’y pouvant rien, nous  préfèrons vider les lieux » affirment les habitants de Rubavu.

Ces sources craignent que des pollutions radioactives ne provoquent des conséquences néfastes à la santé de la population avoisinant le lac Kivu.

Les anciens politiciens rwandais craignent aussi cette aventure du gouvernement actuel: 

« L’exploitation du gaz du lac Kivu est un risque énorme car il peut causer des dégâts terribles ! »Nous a confie un ancien soldat haut gradé des ex-forces armées rwandaises qui prédit un nouveau Tchernobyl (Ville d’Ukraine dont l’explosion d’un réacteur a provoqué en 1986 une pollution radioactive étendue.

Dans tous les cas, le monde entier devrait aider le Rwanda à rester les yeux ouverts sur le projet, à accourir en cas de dégâts éventuels mais surtout à éviter aux Rwandais la paranoïa d’un éventuel rayonnement électromagnétique ionisant, pouvant nuire à la santé.

Risque ?…Nécessaire ! 

RWANDA

Selon une étude récente, le Rwanda est caractérisé par une prédominance de la biomasse sur toutes les autres formes d’énergie et une dépendance totale vis-à-vis de l’extérieur en produits pétroliers, un faible niveau d’accès à l’électricité, un coût élevé dû à l’enclavement (2000 kilomètres de l’océan), mais avec 55 milliards de Nm3 de gaz méthane dont 40 % exploitable économiquement pouvant offrir 700 MW  de puissance installée.

En vue d’une solution finale et durable, le gouvernement rwandais et le Fonds de Soutien aux Investissements destinés à la Protection du Climat (ICF) ont signé un accord sur un projet de développement du secteur énergétique au Rwanda.

Cette annonce a été faite au début de cette année par les deux parties dans la réunion du Comité Consultatif de l’ICF  tenue à Kigali à l’hôtel Serena.

 

Le projet de développement du secteur énergétique au Rwanda  couvrira une période de 3 ans  et dépensera une bagatelle de 8 millions  de dollars américains (5 milliards de francs rwandais).

Etaient présentes entre autres personnalités, le Directeur Général du fonds, Omar Issa, le secrétaire d’état rwandais chargé de l’énergie au Ministère des Infrastructures, Ir. Albert Butare, le représentant de la Banque Mondiale au Rwanda, ainsi qu’un représentant du ministère rwandais des finances.

 Comme l’a affirmé Ir. Butare, le projet de développement du secteur énergétique au Rwanda  accompagnera les stratégies rwandaises de protection de l’environnement en minimisant l’utilisation du bois de chauffe et du charbon, en privilégiant l’utilisation de l’énergie solaire, du biogaz et de tout matériau capable de générer l’énergie renouvelable dont le gaz méthane.

Différentes organisations ont contribué au financement de l’ICF y compris la Banque mondiale et le gouvernement de la Hollande.

 

Eric Kayihura Bushishi

Publicités

Posted in Environnement | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La plainte des avocats du Gen.Laurent Nkunda rejetée car mal introduite, rapporte le juge.

Posted by kayihura sur 11,mars, 2009

Me Stephan Bourgon et J.Bosco Kazungu déçus

Me Stephan Bourgon et J.Bosco Kazungu déçus

« Les avocats de la famille du Général-Major dissident congolais Laurent Nkunda ont mal introduit leur plainte et doivent eux-mêmes clarifié l’identité de l’accusé ».

 

Toute cette foule entoure Madame Nkunda(photo Eric Kayihura)

Toute cette foule entoure Madame Nkunda(photo Eric Kayihura)

Telle a été la décision du tribunal de grande instance de Nyarugenge(Kigali).Dans le verdict tombé ce mercredi soir, le juge  a annoncé qu’il revenait aux plaignants, et non au gouvernement rwandais, de  montrer au tribunal l’identité de l’accusé.
«Pour cela, la plainte est rejetée et les plaignants ont 30 jours pour interjeter l’appel »a dit le juge

Elle cache sa déception(photo Eric Kayihura)

Elle cache sa déception(photo Eric Kayihura)

.

 

 

 

Présente et souriante dans l’audience, l’épouse  du général, madame Elisabeth Maheshi Nkunda a annoncé à la presse qu’elle allait continuer sa lutte jusqu’à ce que son mari soit relâché.

Pour son avocat, Mê Stephan Bourgon, toutes les actions vont être entreprises pour démontrer à la communauté internationale qu’ « au Rwanda il y a un individu qui est détenu illégalement et dont le droit de parler à ses avocats lui est refusé ».

Procès largement médiatisé (photo Eric Kayihura)

Procès largement médiatisé (photo Eric Kayihura)

 

Dans sa récente conférence de presse, le chef de l’Etat rwandais Paul Kagame avait répondu aux journalistes que celui-ci était détenu à Gisenyi(Rwanda):

«Son affaire se trouve sur le tapis entre les ministres des affaires étrangères de la RD Congo et du Rwanda. Laurent Nkunda est détenu à Gisenyi en vue de faciliter les relations entre nos deux pays et pour pouvoir gérer ,primo, les problèmes causés par les FDLR, secundo, les opérations conjointes contre les FDLR  ,tertio, le processus de solution des problèmes entre le gouvernement congolais et la CNDP et enfin pour la stabilité.L’affaire Nkunda est une affaire purement congolaise, ce sont les Congolais qui la résoudront avant quiconque» avait-il expliqué.

 

Posted in justice | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ancien porte-parole du FDLR serait déjà jugé in absentia

Posted by kayihura sur 19,février, 2009

L'ancien universitaire de Nyakinama(Ruhengeri) lt.col.Michel Habimana

L'ancien universitaire de Nyakinama(Ruhengeri) lt.col.Michel Habimana

 

 

L’ancien porte-parole du mouvement rebelle rwandais œuvrant dans le maquis de l’Est du Congo (FDLR-FOCA) Lt-col. Michel Habimana alias Edmond Ngarambe aurait été  déjà jugé et condamné à la prison à vie  in absentia par le tribunal traditionnel-gacaca de son village natal  de Gitovu dans le secteur de Kinazi, dans l’ancienne commune de Rusatira actuellement dénommée Huye(sud) ,apprend-on de sources concordantes. Les sources révèlent que Lt-col. Michel Habimana était accusé en novembre dernier  de complicité dans le génocide, incitation à commettre le génocide, érection des barrières en vue de commettre le génocide, dissémination des armes et dressement de listes des personnes devant être tuées.

D’autres sources indiquent que  cet ancien haut gradé du FDLR et de famille proche d’Ignace Murwanashyaka, considéré comme le cerveau du FDLR, aurait participé à la mort d’Agathe Uwilingiyimana, ancienne premier ministre assassinée avec  dix casques bleus belges. 

Le  lieutenant-colonel Michel Habimana  alias Edmond Ngarambe, est rentré au bercail peu après le début des opérations baptisées « umoja wetu » qui visent la destruction des dernières bastions des milices rwandais se trouvant sur le sol congolais. Dès son arrivée, celui –ci appelle ses compagnons d’armes au retour au bercail. Il est rentré avec le major Vital Uwumuremyi alias Muhindo Muhima Dieudonné  Katumba Pepe Pipiyu et  le capt. Pontien  Nkeramihigo alias Amani Richard .

LT.Michel Habimana avait rejoint l’ancienne école Supérieure Militaire(ESM) avant ses études universitaires de Nyakinama.

Il a été également, selon ses propres affirmations, dans les forces spéciales de Kabila-père. Il s’est occupé aussi du G5, branche politique de l’armée du FDLR.

 

Posted in justice | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »